It’s #NationalCookASweetPotatoDay!

le 22/02/2019

La patate douce est aujourd’hui mise à l’honneur partout : dans nos plats sucrés comme dans nos plats salés mais alors quels sont ses réels atouts et comment la consommer ? 

La patate douce peut-être consommée en tant que céréale/féculent dans un repas. Elle a une saveur douce qui implique qu’elle compte légèrement plus de glucides que la pomme de terre : 15g de glucides pour 100g de pomme de terre VS 18g de glucides pour 100g de patate douce. Pour autant ce tubercule a l’avantage de contenir beaucoup moins de glucides que les pâtes, le riz et de ce fait, la quantité peut être augmentée dans notre repas. Par exemple 60g de pâtes crues équivaut à 250g de patate douce. De quoi se faire une jolie assiette ! Vous pouvez les cuisiner en frites ou petits cubes au four avec une cuillère à soupe d’huile et des épices comme le curry, le cumin. Mais également les cuire à l’eau ou sous forme de wok avec des légumes et une source de protéine ou encore la cuisiner sous forme de purée, un délice ! Pour le petit déjeuner ou un brunch, les pancakes à base de purée de patate douce sont également exquis, sucrés comme salés ! La patate douce peut également être coupée en tranches (dans le sens de la longueur) pour remplacer une tartine de pain et être garnie soit de petits légumes et/ou protéine, façon bruschetta ; soit recouverte de fromage blanc, quelques rondelles de banane et de la purée d’oléagineux par exemple, pour sa version sucrée. Vous pouvez varier à l’infini !  

La patate douce est une bonne source de fibres et de vitamines, et apporte également des bêta-carotènes, c’est pourquoi il est intéressant d’en consommer mais comme tous les aliments, l’essentiel est de varier au maximum quotidiennement notre alimentation et ne pas se laisser influencer par les effets de mode, car rappelons-le, chaque fruit et légume à une saison ;)