Les goûters font-ils grossir ?

le 30/03/2019

L’éternelle question ! Alors la réponse peut être à double tranchant : soit on utilise le goûter comme excuse pour s’empiffrer d’aliments industriels, sucrés, salés et gras, soit on décide que ce goûter fait partie d'une alimentation équilibrée et vient simplement fractionner cette dernière. Chez nous, vous vous en doutez, ce sera le second choix qui primera. En effet, le goûter, ou la collation, doit avoir pour rôle de venir fractionner votre apport calorique journalier et non de s’additionner à celui-ci. Là est toute la différence, et c’est uniquement si elle vient s’additionner qu’elle « fera grossir ». Prenons l’exemple d’une femme, qui a un besoin énergétique de 1800 calories. Cette dernière a du mal à lutter, dans la matinée, contre les propositions alléchantes de ses collègues en viennoiseries en tout genre et trouve l’attente entre le déjeuner et le dîner un peu longue... et de ce fait à tendance à grignoter en rentrant, avant le repas du soir. En tant que diététicienne, nous allons donc mettre en place deux collations, une le matin et une l’après midi en conservant les 1800 calories journalières mais en divisant en 5 repas au lieu de 3. Et notre patiente sera ravie ! La collation permet d’éviter des grignotages en tout genre (sucreries au bureau, chips et fromage en rentrant à la maison le soir, un morceau de pain en faisant le dîner…) mais aussi pour les plus courageux « qui résistent » (sans raison valable) la sensation de faim désagréable qui donnerait presque des crampes à l’estomac. La collation a également pour but de réguler la glycémie (le taux de sucre dans le sang) ce qui évite une sécrétion d’insuline trop importante et trop fréquente et de ce fait évite le stockage des graisses… donc contrairement à ce que l’on pourrait penser, le goûter a tout son intérêt dans une perte de poids ;) L'élément déterminant reste donc de savoir calculer ses besoins et ses apports énergétiques, et maîtriser la répartition et le fractionnement journalier et de ce fait il est préférable de s’adresser à une diététicienne. Cette dernière pourra intégrer toutes sortes de collations comme un fruit, des oléagineux, un produit laitier, un morceau de pain avec du fromage, de la compote ou de la purée d’oléagineux… tout en équilibrant le reste de la journée, pour ne pas avoir d’excès calorique. Maintenant que vous savez tout sur le goûter, à vous de jouer !

Article écrit par Sarah de la team PowerDiet